Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

D'où venez vous ?

Locations of visitors to this page 
11 septembre 2013 3 11 /09 /septembre /2013 19:52

 

le-coste-alea-08.jpg

Conditions :  ouvert et deguste 0 et 3 jours

 

Couleur : rubis foncé trouble

Nez : vernis, pharmaceutique, animal, epices avec l aeration prolongée fruit rouge, Rose, cacao

Bouche :

attaque : frais, acidité importante, fruits rouge

milieu de bouche : equilibre acidité et maturité

finale : fraiche, fruit acidilé, cacaoté, avec l aeration orangette, violette, cuir

 

 

CONCLUSION :

un vin qui a beasoin de beaucoup, d air, grande finessederriere une reduction importante au debut. tres bel equilibre et finesse incroyable.

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Fred - dans Vins du Monde
commenter cet article

commentaires

jb 01/10/2013 22:22


Bonsoir,


si la photo correspond à la bouteille décrite, il s'agit d'un 2009.


J'ai récemment bu un "Rosso piu" du même millésime et j'ai été déçu, le vin m'éait apparu serré, un peu fermé. Peut être aurais-je dû l'ouvrir plusieurs heures à l'avance.


Je n'avais jamais entendu parler de cette cuvée. De quoi s'agit-il? 


Merci,


 


jb

Fred 01/10/2013 23:24


Bonjour, Je vois que certains sont attentifs. Oui il s agit d une photo de cette cuvée sur 2009 mais le vin déguste fut bien un 2008 Une ouverture longue paraît essentiel. 2 jours ne lui font pas
peur Voici les caractéristiques : L’ALEA JACTA EST est un rouge aromatique et sec issu de l’Aleatico, cépage rouge de la grande famille des muscats. Ce cépage est traditionnellement vinifié après
le passerillage des raisins mûrs desquels on tire un vin naturellement doux. En 2005, nous avons essayé de le vinifier comme un rouge sec, sans passerillage, ainsi est né le premier ALEA JACTA EST
(qui signifie le sort en est jeté), baptisé ainsi autant pour la ressemblance avec le nom du cépage que pour le sens même de cette célèbre phrase prononcée par Jules César traversant le Rubicon. En
effet, pour le faire nous nous sommes laissés guider par la nature et par l’intuition. Le sort en fut jeté et le résultat plut beaucoup, à nous-mêmes comme à nos amis et clients. Ainsi avons-nous
réitéré en 2007. Les raisins proviennent de nos vieilles vignes et ont été vinifiés de deux façons différentes : une partie en macération carbonique (raisins entiers, saturation de la cuve en CO2
un mois entier) suivie d’une dizaine de jours de pigeage quotidien, l’autre partie en macération traditionnelle d’environ trois semaines des raisins éraflés. Dans les deux cas, et comme pour tous
nos vins, nous n’utilisons ni techniques de cave ni produit oenologique : la fermentation est spontanée grâce aux levures indigènes et sans ajout de SO2. Les deux cuvées d’aleatico sec ont commencé
leur élevage séparément jusqu’à atteindre un point de rencontre au niveau gustatif qui a déterminé l’assemblage en demi-muid. Le vin a été mis en bouteille fin août après un très léger collage au
blanc d’oeuf et sans ajout de SO2.