Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

D'où venez vous ?

Locations of visitors to this page 
13 août 2012 1 13 /08 /août /2012 14:27

 

auvenay-gouttes-01.JPG

 

Conditions :  etiquette visible, niveau bas goulot, bouteille reçue tres recemment du domaine....

 

Couleur : jaune soutenue

Nez : assez lourd, epices, petard mouillé, manque de pureté.

Bouche :

attaque : ample, large, grasse, mais ou est donc la puissance minerale

milieu de bouche : mou et gras

finale : confuse, la matiere est la mais n'exprime rien si ce n 'est une certaine forme de richesse

 

 

CONCLUSION :

un vin tres tres decevant, provenant du domaine avec un niveau pourri, et surtout une absence de classe et une evidente evolution precoce. pour avoir deguste de nombreux vins du domaine il y a un probleme, soit à la mise, soit bouteille ayant fait le tour du monde dans un conteneur, aillant coulée puis recirée par le domaine pour faire genre. bref cette bouteille n aurait pas due etre vendue. vous me direz que s'est une bouteille... oui sauf que le chevalier (compte rendu a venir) n'est pas mieux.

je suis extrement decu bien au dela de la veur marchande.

j'ecrirai et leur telephonerai en septembre.

 

auvenay-goutte-01-niveau.JPG


Partager cet article

Repost 0
Published by Fred - dans Bourgogne
commenter cet article

commentaires

Nicodu43 14/08/2012 23:34


Oui c'est une bouteille...mais au prix où le domaine le vend, c'est plus qu'une simple bouteille !!! Je compatis et alos le Chevalier j'ai même versé une petit larme pour toi.


Biz

Fred 16/08/2012 20:25



va voir l'image des niveau du chevalier et le cache misere en cire made by Lalou... tres classe


bietot le vin sans vin remarque je devrait peutr etre renomer mon blog pour les vins casseroles



Jean-Charles 13/08/2012 17:30


J'avais prévenu ...

Fred 13/08/2012 18:59



oui mais les commandes etaient deja effectuées depuis longtemps.


en tout cas je partage tes impressions et surtout cela ne resemble à aucun vin du domaine, le simple aligoté le pulverise largement


amitiés


 


fred