Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

D'où venez vous ?

Locations of visitors to this page 
24 juillet 2014 4 24 /07 /juillet /2014 18:50
E. Reynaud - Rayas Chateauneuf du pape 2005

Conditions : ouvert 30h et deguste à l aveugle

Couleur : rubis foncé, brillant dense

Nez : Mure, coulis de cassis, epices, poivre blanc, encens, the noir, grande puissance aromatique

Bouche :

  • attaque : dense, precis, avec une acidité equilibrant la maturité phenolique, assez noir aromatiquement

  • milieu : plus delicat, prersque reserve, leger coté poussiereux, comme de fin tanins en suspenssion

  • finale : soyeux, long epices, grande fraicheur et coulis de fruits noirs. une delicatesse incroyable malgres la puissance du vin
  • CONCLUSION :

somptueuse bouteille, 30h d aeration en bouteille, ne feront que le sublimer. magique. le grains tannique est somptueux

Partager cet article

Repost 0
Published by Fred - dans Rhone
commenter cet article

commentaires

el Vibro 11/08/2014 19:28

c'est sûr qu'il y a beaucoup de variations de bouteilles dans les vins d'Emmanuel Reynaud et qu'on ne goûte jamais 2 fois de la même façon le même vin. A voir les conditions de service, vin ouvert longtemps à l'avance, carafé, ouvert et bu de suite, etc.....
il est sûr que fonsalette se boit plus tôt que Rayas, mais un ami a bu il y a moins d'un mois un 1996 Fonsalette, petite année, provenant du domaine qui était encore bien en vie ; donc aucune conclusion à tirer.
Comme avec chaque vin, c'est une question de bouteilles et d'instant et non de généralisation d'un millésime.

Epicure 24/07/2014 21:48

J ai eu beaucoup moins de chance avec un fonsalette 1999 en début de maderisation alors que quelques mois auparavant un 2001 était somptueux
Qu en pensez vous?

Fred 26/07/2014 19:09

1999 un millesime plutot en dedans, comme 2000
fonsalette reste a boire plus jeune je pense sauf dans la cuvee syrah

amitiés