Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

D'où venez vous ?

Locations of visitors to this page 
1 février 2014 6 01 /02 /février /2014 15:43
Gentaz cote brune 1989

Gentaz cote brune 1989

Conditions : ouvert 2 h degustation à l aveugle

Couleur : noire reflet plus brun

Nez : animal, fourrure, cuir

Bouche :

  • Attaque : suave et amplr, belle matière
  • Milieu : large avec un tres beau corps
  • Finale : en rondeur, mais les notes animales et de goudron sont à la limite du deplaisant.

CONCLUSIONS :

un vin paraissant jeune dans sa structure mais aromes sans interret et retro olfaction peu plaisante. largement inférieure à la cuvée classique du domaine

Partager cet article

Repost 0
Published by Fred - dans Rhone
commenter cet article

commentaires

Fred 01/02/2014 22:27

Oui effectivement la cuvée classique était bien au dessus. J ai oublie dans le compte-redu de préciser La jeunesse de cette bouteille

el vibro 01/02/2014 21:16

ça aurait dû être une grande bouteille. La syrah par son côté désagréable, arômes animal, de la tripe à outrance.
C'est typique de ce qui se fait en Côte Rotie par la plupart des vignerons, mais c'est pas très agréable et on attend tellement plus d'une telle bouteille. Encore très jeune, je n'aurai pas dit 89 mais plutôt 99.
Dommage que j'ai loupé la cuvée classique.....

nom 03/02/2014 15:16

encore merci pour ces précisions
une fois j ai bien rigolé avec des copains parisiens habitués aux bourgognes qui buvaient une bouteille de chateauneuf du pape recommandée par philippe cambie qui était complètement bouchonnée... ils ne s en étaient même pas rendu compte... soit ils avaient vraiment trop bu avant soit la part d'éducation du palais est plus importante qu'on ne le croit

merci pour cette aide à l'éducation de mon palais

el vibro 02/02/2014 23:34

Il ne faut pas généraliser mais c'est une des composantes qu'on retrouve sur les syrah du Rhône Nord, entre autres pas mal de Côte Rotie, Chave 90 d'après ce que m'en a dit pas mal de fois Fred, pourtant c'est 100/100....
Par contre, je n'ai jamais senti ça chez Guigal. Je n'en ai pas bu beaucoup mais il faut le souligner.
En tous cas, que cette cuvée soit plus abrupte et pas domestiquée ne me surprend pas. Immense terroir et quand le vinificateur laisse faire la nature..... Ce n'est pas un jugement mais un simple constat.
Autre comparaison constatée avec le mourvèdre qui semble bouchonné, alors que c'est typique de ce qu'on peut trouver sur l'aromatique de bien des Bandol.
Le débat est loin d'être clos....

Nom 02/02/2014 23:11

Merci pour cette précision car j ai enfin compris pourquoi en général je n aime pas la syrah